Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
= DUDU Express =

= DUDU Express =

Un tour d'Eurasie express pour la famille Dudu en camping-car

Dubrovnik, clap de fin sur la Croatie

Pour parfaire nos impressions sur notre bivouac, nous sommes réveillés dimanche matin par le chien et les ouvriers du chantier d’à côté. On a remarqué que beaucoup de croates travaillaient le dimanche. 

Bon après, il faut quand même dire que la propriétaire de l’autocamp est aux petits soins pour nous, seuls clients.  Et elle s’exprime dans un très bon anglais, ce qui facilite nos échanges. D’ailleurs je l’avais questionné la veille pour savoir ou je pourrais faire remplir mes bouteilles de gaz. Entre temps elle s’est renseignée et m’indique une adresse ouverte jusqu’à 13h.

Donc voila, on n’aura pas un souvenir impérissable de cet endroit, ni du look cheveux batailles, peignoir, chaussons, de sa gérante.

Après avoir fait les vidanges un peu artisanalement et rempli le réservoir d’une eau assez trouble  (sans doute due aux fortes pluies de la veille), nous reprenons la direction de Dubrovnik pour rejoindre la station de gaz.

 

Le ravitaillement en gaz m’inquiétait depuis quelques jours. Il nous permet de cuisiner, de nous chauffer, d'avoir de l'eau chaude et de faire marcher le frigo aussi. Autant dire qu’il est indispensable ! Sur les deux bouteilles de 13kg pleines avec lesquelles nous sommes partis, il ne doit en rester que la moitié d’une.

La difficulté est que nos bouteilles sont spécifiquement françaises. Certains camping-caristes ont fait installer une bouteille GPL. Mais le coût induit se serait ajouté au budget équipement, déjà conséquent.

Renseignements pris auprès de d’autres voyageurs comme nous,  plusieurs autres solutions sont possibles. On peut acheter des bouteilles locales où on peut fixer une coupelle de remplissage GPL locale sur une lyre française.  C’est cette deuxième solution que j’envisage, il faut simplement veiller à ne pas trop remplir la bouteille, sinon elle pourrait éclater sous la chaleur. Attention je précise que pour cette raison, la procédure est interdite en France.

 Au max il faut 13 kg soit 26 litres de gaz. En laissant un peu de marge mieux vaut ne pas dépasser 20 litres.

Je suis rassuré en arrivant à la station, déjà le monsieur parle anglais et il m’indique qu’il peut remplir toutes les sortes de bouteille ! Cool !

Le gars dispose de tout un tas d’adaptateurs qu’il visse sur les bouteilles puis il pose la bouteille sur une balance pour peser le contenu restant. Enfin il ouvre les vannes du circuit jusqu’à ce que le poids souhaité soit atteint.

Dubrovnik, clap de fin sur la Croatie

Nous voilà donc reparti avec 2 bouteilles pleines, de quoi attaquer la visite de Dubrovnik sereinement.

On galère à trouver un parking tellement la ville est escarpée. Le parking proche de la ville fortifiée est gardé et on nous fait bien comprendre, à coup de « no camper », que les camping-cars doivent stationner à l’extérieur du centre, dans un camping. A 35€ les 24h, on s’en abstiendra.  On trouve finalement un parking vide à deux petits kilomètres des remparts.

Une averse arrive au même moment.  Apres quelques minutes d’attente la pluie cesse.  On rejoindra le centre en bus c’est plus prudent. N’ayant pas l’appoint pour payer nos tickets, le chauffeur nous fait signe d’aller nous assoir. La course sera donc gratuite.

Dubrovnik, il faut le dire, ça a de la gueule. Les bâtiments, tous construits avec la même pierre, dégage une sensation d’unité, magnifique.

Nous passons une bonne heure à circuler dans la ville, dans les ruelles et sur les remparts.

Dubrovnik, clap de fin sur la Croatie
Dubrovnik, clap de fin sur la Croatie
Dubrovnik, clap de fin sur la Croatie
Dubrovnik, clap de fin sur la Croatie
Dubrovnik, clap de fin sur la Croatie

Certaines parties de la ville servent de décor à la série Game Of Thrones.

D’ailleurs dans la rue principale des techniciens et décorateurs sont en train de créer un décor qui fait plus vrai que nature. On s’est d’ailleurs fait avoir en arrivant, croyant que ça faisait partie de la ville ! Tout est en toc mais l’illusion est vraiment réussie.

Dubrovnik, clap de fin sur la Croatie
Dubrovnik, clap de fin sur la Croatie
Dubrovnik, clap de fin sur la Croatie

Comme il nous reste quelques kunas à dépenser, nous achetons des bureks pour déjeuner. Ce sont des snacks en pâte filo, fourrés au fromage ou à la viande, et pliés en serpentins ou en escargots. Simon en choisi un au bœuf, Pauline au fromage, et Céline et moi au fromage-épinards. On se régale.

 

Pour finir le reste des espèces, nous avons le choix entre glace ou tickets de bus. Pour une fois les enfants sont motivés à  marcher.  😁

Ce sera glace pour tout le monde !

Dubrovnik, clap de fin sur la Croatie
Dubrovnik, clap de fin sur la Croatie

Cela nous permet de profiter de la vue en rentrant à notre maison roulante.

Dubrovnik, clap de fin sur la Croatie
Dubrovnik, clap de fin sur la Croatie

Nous prenons la route en milieu d’après-midi pour rejoindre le Monténégro tout proche. Nous disons donc au revoir à la Croatie, bien belle ma foi.

Dubrovnik, clap de fin sur la Croatie

La frontière se passe facilement même si nous avons du mal à comprendre que le douanier veut voir les papiers du véhicule.  Première fois qu’on nous les demande !

 

Nous retrouvons donc l’euro pour quelques temps. Notre premier arrêt sera pour la station service car le carburant est moins cher qu’en Croatie : 1, 16 € le litre.

Et puis nous rejoignons les bouches de Kotor pour passer la nuit.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Fanfan 01/03/2017 13:54

Wouah !!!!! ça me donne trop envie de visiter la Croatie ! :-)

Julien T 01/03/2017 13:47

Super sympa tous ces articles ! et ce n'est que le début en plus !

Mathieu 28/02/2017 23:12

Vous n'êtes pas du tout passés en Bosnie donc ? La dernière photo de l'article est sublime, bravo au photographe.

Pas mal l'astuce de la glace pour motiver les enfants à marcher ! =)

Xav 01/03/2017 06:48

Si j'ai oublié de l'indiquer. Dubrovnik est située sur une partie de la Croatie qui est séparée du reste du pays. Il faut traverser une petite section de Bosnie pour la rejoindre. Nous ne nous sommes pas arrêtés mais on a vite constaté que le pays était bien plus pauvre.

Même s'il est vrai que Dubrovnik est très photogénique, le mérite de la dernière photo revient à Céline qui l'a prise pendant que nous roulions. Un petit recadrage en hop : paye ta photo !