Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
= DUDU Express =

= DUDU Express =

Un tour d'Eurasie express pour la famille Dudu en camping-car

L'école de Zogaj

Comme prévu nous sommes réveillés en sursaut par l’appel à la prière du matin. Malgré nos levers matinaux, 5h30 c’est un peu tôt pour nous.


En même temps ce matin nous ne devons pas traîner. Nous voulons aller voir l’école, et la classe démarre à 8h. Donc vers 6h15 tout le monde est debout, et nous profitons d’un petit déjeuner en admirant les doux reflets du soleil sur le lac.

 

L'école de Zogaj
L'école de Zogaj

A 7h45 nous sommes devant la grille, il n’y a personne. On attend encore quelques minutes, toujours personne. Je finis par croire avoir mal compris le jeune homme hier, et qu’il n’y a pas classe ce matin. Mais après avoir interrogé deux albanais non anglophones, mais fort sympathiques, nous comprenons que la ponctualité n’est pas de mise.


Et en effet, quelques minutes plus tard, on voit des élèves apparaitre dans la rue. Puis arrive le minibus qui transporte bon nombre d’enfants et quelques professeurs.
Nous retrouvons certains de nos coéquipiers de la veille !

 

L'école de Zogaj
L'école de Zogaj

Après une brève présentation, je demande l’autorisation de visiter l’école. Le professeur à qui je m’adresse nous fait signe d’entrer avec un grand sourire.

Comme l’extérieur le laisser penser, l’école n’est pas en très bon état. Les murs sont défraîchis
Il y a quelques réalisations d’enfants sur les murs du couloir, seuls éléments qui nous font nous croire dans une école.

L'école de Zogaj
L'école de Zogaj

Puis nous rencontrons un groupe de professeurs. Nous leur expliquons notre voyage et leur montrons le livret confectionné par la classe de CM1 de Simon. Ce livret illustre par des photos et du texte, une journée d’école chez nous. C’est vraiment très bien fait, avec des textes écrits par les enfants et des décorations colorées.


Les professeurs s’expriment être eux en souriants, montrant telle ou telle photo. Impossible de comprendre ce qu’ils se disent.


Puis une institutrice parlant extrêmement bien anglais nous propose de rentrer dans sa classe. S’il n’y avait pas quelques cartables, « La reine des neiges » ou « Superman », nous aurions l’impression de remonter le temps.


On trouve de veilles tables en bois, la toute petite armoire dans le fond. Le système de chauffage est également d’un autre âge. Et le bâtiment est bien sûr dépourvu d’isolation.

 

L'école de Zogaj
L'école de Zogaj
L'école de Zogaj

L’institutrice demande à Pauline et Simon leur âge. Ils répondent eleven et nine. De quoi mettre en pratique leur apprentissage de la langue de Shakespeare 😁
Puis après quelques minutes nous comprenons que les leçons vont commencer et que nous devons nous éclipser.  Nous proposons de revenir un peu plus tard dans la matinée pour distribuer les fournitures scolaires.  Cela nous laisse le temps à nous aussi de faire classe.

Nous revenons donc vers 11h avec un grand carton. Nous prenons davantage le temps d’échanger.
Les élèves regardent le livret de notre école.

 

L'école de Zogaj

Dans cette petite école, chaque classe a deux niveaux d’apprentissage, comme parfois aussi en France. Par contre dans cette classe, il y a un grand écart d’âge entre les deux niveaux.
Les plus jeunes ont 6-7 ans et les plus âgés 10-11 ans.

Dans l’école il y a 8 niveaux. Le 1er correspond grosso-modo à notre CP, et le 8ème à notre 4ème. Ce n’est qu’à partir de 14 ans que les enfants changent d’établissement.

L’institutrice nous indique que les moyens sont assez limités ici. La ville est assez pauvre. Les revenus proviennent essentiellement de la pêche et de fabrications artisanales.
Elle déplore aussi que l’Albanie soit très en retard sur l’éducation, vis-à-vis des autres pays européens.

Nous sortons les fournitures scolaires et les jeux. Puis nous lançons dans une démonstration de corde à sauter !!!

 

L'école de Zogaj
L'école de Zogaj

Puis vient pour nous le temps de quitter l’école. Nous avons passé un excellent moment en compagnie de ces enfants. C’est à coup sûr un moment fort de notre voyage.

 

A notre retour au camping-car, Pauline était déçue que nous n’ayons pas présenté la vidéo réalisée par sa classe  de CM2. J’avoue avoir été retissant à apporter l’ordinateur. Cela me gênait vis-à-vis des moyens dont ils disposent. Mais après coup je pense que j’aurais du le faire.

Ça sera pour la prochaine fois.

L'école de Zogaj
L'école de Zogaj

Nous quittons la petite ville de Zogaj vers 13h. Nous croisons au passage le jeune adulte rencontré la veille sur le terrain de foot. Nous échangeons quelques mots et je vois à son visage son émotion de nous voir partir déjà.

Après quelques kilomètres nous nous rendons compte que nos premières impressions de l’Albanie étaient en partie fausses. Même s’il est vrai qu’il y a pas mal de déchets et que les routes sont parfois mauvaises. Ce n’est pas vrai partout.

Il y a quelques bonnes routes. Nous constatons que les Albanais ont une grande passion pour l’automobile. Il y a beaucoup de belles allemandes.  Mais ce qui nous fait dire ça est plutôt le nombre de stations de lavage. Au mois une tous les kilomètres. Autant que les stations service !!!
On ne risque pas de tomber en panne de gasoil !!

Après quelques courses dans la ville de Lezhë, qui ne présente pas de grand intérêt touristique, nous rejoignons la ville de Krujë.
Le parking que nous souhaitons rejoindre est perché à côté du centre historique. Le parking est payant et nous passons un bon moment à négocier le prix avec le gardien. Disons qu’il n’est très sûr de lui et le prix change sans arrêt. Il faut compter les 5€ de la nuit (oui oui en euros) puis un certain nombre de Leks (la monnaie locale) qui varie sans cesse.
Alors que d’après Park4night, c’est 5 € pour 24h.
Nous finissons par accepter à 5€ (que nous n’avons pas) + 400 leks, soit un peu moins de 8 €.

Nous partons faire un petit tour en ville pour voir le vieux bazar, et pour acheter des desserts. La patiçeri est tenue par une albanaise qui fait tout maison. Comme nous ne comprenons, ni l'albanais, ni l'italien, et qu'elle ne parle pas anglais. Cette gentille commerçante entreprend de nous faire goûter un plat de burrek pour nous aider à choisir. Comme nous cherchions un dessert nous repartons avec des baklavas (feuilletés aux noix et au sirop).

Nous rentrons au camping-car et le jeune gardien revient nous voir et nous rend les 400 leks. Après échange avec son patron, le prix est bien de 5€ la nuit. Ca valait bien le coup de passer 10 minutes à négocier.

Pour le remercier de son honnêteté nous lui donnons quelques échantillons de parfum que nous avons collectés avant notre départ. Il est ravi. Nous donnons également quelques jouets pour les enfants de son collègue.

Les Albanais sont vraiment sympas et attachants.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Darras S. 07/04/2017 13:14

RECTIF :
MERCI pour ce beau reportage illustré, ceci m'a appris beaucoup et et ravira ma fille "Professeur des Ecoles"CM2
en Bretagne -
BRAVO pour votre belle famille et votre courage d'entreprendre ce voyage *************

Xav 08/04/2017 06:15

Bonjour,
Si ça peut servir de support pédagogique, nous en sommes ravis !
Et merci pour votre message.

Darras S. 07/04/2017 13:11

MERCI pour ce beau reportage illusté, ceci m'a appris beaucoup et et ravira ma fille "Professeur des Ecoles"CM2
en Bretagne

charline c 07/03/2017 21:18

salut Pauline tu me manque un petit peu est ce que tu peux m'inviter a ton blog avec ton frère stp pour que je le regarde sa serai super simpas et passionant a regarder!!!!!!!!! merci

Xav 08/03/2017 12:03

Bonjour Charline,

Peux tu m'envoyer ton adresse mail en utilisant le formulaire de contact ici :

http://duduexpress.over-blog.com/contact

Denis 07/03/2017 06:33

Coucou les jeunes ! Bon j'ai rattrapé le retard sur votre périple, mais là c'est bon je suis calé pour vous suivre chaque matin après le café. De tout cœur avec vous ...

steph 06/03/2017 13:09

super !! on vous suis avec plaisir . Quel bonheur ce genre de rencontre ...

christelle 05/03/2017 19:38

j'adore!

Mathieu 05/03/2017 17:25

Sympa cet article, c'est très intéressant de lire ce genre d'échange avec les locaux. Cela doit donner une bonne grosse claque d'humanité ! Les Albanais ont l'air ravi de vous voir en tout cas, ça doit faire plaisir.

Bravo pour la cadence des articles, c'est agréable de vous lire.

Xav 07/03/2017 06:44

Oui les Albanais sont vraiment sympas! Pour les articles, je m'oblige à écrire, surtout pour nous, pour garder le maximum de souvenirs. Mais ca me prend vachement de temps.
Merci à tous pour vos commentaires qui me motive à continuer.
J'aimerai prendre le temps de répondre à tout le monde mais c'est chaud. A+