Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
= DUDU Express =

= DUDU Express =

Un tour d'Eurasie express pour la famille Dudu en camping-car

L'hospitalité turque !

Lorsque les deux hommes sortent de la voiture je vais à leur rencontre et les saluts.
Aucun des deux ne parlant anglais, nous essayons de communiquer via l’appli de traduction.
De ce qu’on a compris, ils avaient peur qu’on soit des escrocs ou un truc du genre. Mais après avoir expliqué notre voyage et le fait qu’on cherchait simplement un stationnement, les voilà rassurés.
J’ai redemandé si ça ne posait pas de  problème que nous restions ici. Le policier m’a répondu en gros :
« Il n’y a pas de problème si vous ne causez pas de problème »
OK, compris !

Maintenant que la question est réglée, la dame et son mari continuent à nous parler. Nous avons du mal à comprendre. La dame parle comme si on parlait turc couramment, je n’ai pas le temps de déclencher le téléphone. Elle rigole en parlant à chaque fois qu’elle voit qu’on ne comprend rien !!
 
Au début on comprend qu’ils veulent nous offrir le thé, ou peut être bien le diner. Nous ne savons pas trop. Nous hésitons à reformuler la question, ce serait maladroit. Finalement je me lance et ils me répondent que oui, nous sommes les invités. L’hospitalité turque, par Haci (le mari) et Sevgi (la femme) !
 
Sevgi (qui signifie Amour), nous conduit dans le salon, tandis que Haci repart avec le policier.
Le temps que Sevgi range son matériel de jardinage, nous restons seuls avec la télé pour compagnie. Nous nous sentons un peu gêné d’attendre comme ça chez de parfaits inconnus.
Sevgi allume le poêle et nous demande ce que nous souhaitons pour le diner. Nous lui répondons qu’il ne faut pas qu’elle change ses habitudes pour nous.
Quelques instants plus tard, le fils, Serdar, nous rejoint. Dommage il ne parle pas anglais non plus. Sa mère lui explique la situation. N’en croyant pas ses oreilles, il se précipite à l’extérieur pour constater de ses propres yeux, qu’il y a bien un camping-car à côté de son jardin.
De retour à la maison il me propose une cigarette, que j’accepte volontier. Dehors il me présente la leur cour avec leur cuisine d’été et leur jardin, garni d’arbres fruitiers. Le jeune homme de 26 ans est serveur, il est sans emploi actuellement, et fait du kick boxing.
Il me propose de déplacer la dudumobile dans la rue, devant la maison. Je lui fais visiter notre maison roulante et j’en profite pour mettre les cales afin de rattraper le niveau.
De retour au salon, il s’éclipse pour aller faire quelques courses pour le soir. Evidemment l’ajout de 4 personnes pour le diner n’était pas prévu.
Pendant ce temps Céline en profite pour passer le camping-car en mode nuit.
De retour du bazar Serdar nous retrouve dans le salon, il y fait bon maintenant !! Nous lui présentons notre livre photo. Puis quelques instants plus tard, il nous fait visiter la maison.
Lorsque nous passons devant la cuisine nous voyons l’énorme plateau que Sevgi a préparé !  😯 
 
Serdar et Sergi l’installent dans le salon sur une petite table.
L'hospitalité turque !
L'hospitalité turque !

Il y a : de la soupe, une salade de tomates/concombres, du riz, des pâtes à la bolognaise, des haricots blancs et des baklavas ! Un vrai festin !
Nous ne voyons que 4 verres sur le plateau. Nous avons l’impression qu’elle a préparé le repas uniquement pour nous. Nous sommes encore plus gênés. Finalement non, Serdar dine aussi avec nous. Ouf !
C’est la première fois que nous mangeons comme cela au ras du sol, nous ne savons pas trop comment nous installer. Et nous ne savons pas non plus par quoi commencer. Finalement nous suivons Serdar et commençons par la soupe.
Tout est délicieux, nous nous régalons.

L'hospitalité turque !
La fin du repas coïncide avec le retour de Haci. On nous propose le thé ou le café. Les enfants prennent un thé, quand à moi j’opte pour le café turc, une première.
 
Je n’ai pas très bien compris quel métier faisait Haci. Vendeur, je crois. Par contre il a travaillé dans une cafétéria pendant 25 ans.
Il me fait visiter la cour et le jardin avec fierté.
 
Nous échangeons autours de notre livre photo. A leur tour ils sortent un album sur lequel on découvre leur fille en mariée.
Quelle belle soirée !
 
L’heure est déjà bien avancée, nous rejoignons notre camping-car et en profitons pour le leur faire visiter.
Une fois seuls, nous prenons du recul sur cette soirée. Même si nous nous étions préparés à recevoir ce genre d’accueil, nous sommes quand même sidérés. Je nous vois mal, nous français, agir de la sorte dans la situation opposée !
 
 

Lundi matin, c’est la routine.
Après avoir terminé la classe, nous allons dire au revoir à nos hôtes de la veille. Nous avons préparé quelques cadeaux à leur remettre.
Sauf que Sevgi aussi. C’est quand même terrible ça, on a déjà été reçu comme des rois, on n’a pas besoin de choses supplémentaires !
Céline se retrouve rapidement parée d’un foulard sur la tête (histoire de se préparer pour l’Iran). Et Simon se retrouve avec un sac rempli de noix.

C’est l’heure des au-revoir. Tout le monde est très ému alors que nous nous connaissons à peine.
C’est le charme de notre voyage, nous faisons des rencontres brèves mais intenses.
Nous démarrons la Dudumobile pour reprendre la direction d’Ankara. D’un dernier signe de la main nous quittons cette magnifique famille turque, quelle leçon d’hospitalité !!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Denis 31/03/2017 05:56

Effectivement pas le même accueil que dans le film :)
Peux-tu préciser le village ? Keskin peut-être ?
C'est pour mettre sur la carte ;)

Xav 31/03/2017 10:59

Je n'ai vu Midnight Express, heureusement peut être. LOL. Nous étions dans la ville de Akpinar. J'avais prevu de mettre une carte à chacun de mes articles mais la rédaction me prend déjà beaucoup de temps. Je préfère me concentrer sur la rédaction et les photos. Ca vous fait chercher un peu. Eh eh!

Manu 30/03/2017 09:36

Très belle rencontre voila qui enrichi votre voyage et le rend super passionnant.

Denis 31/03/2017 12:09

Ne change rien tout est parfait c'est un plaisir de vous lire

Jérôme 29/03/2017 19:01

En fait je crois que cela pourrait aussi être possible chez nous mais dans les endroits un peu reculé, loin des villes, là où les gens ne voient pas grand monde et où les étrangers deviennent alors une source de curiosité et de d'échanges.

Mat 29/03/2017 11:58

Et beh, quel claque ! Super moment et tellement bien raconté !

Merci pour ce partage !

Xav 29/03/2017 12:06

Quelle histoire !!!