Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
= DUDU Express =

= DUDU Express =

Un tour d'Eurasie express pour la famille Dudu en camping-car

Coups de stress à Téhéran

Rappel :
Dimanche 23 avril, après une traversée nord-sud de Téhéran très éprouvante, nous avons la très mauvaise surprise de découvrir que l’ambassade du Turkménistan est fermée pour deux jours.
Coups de stress à Téhéran
Lundi 24 avril,
Nous ne savons pas trop comment organiser notre journée. Pour sûr nous devons :
  • Faire l’école, nous avons observé deux semaines de pause comme en France et il faut dire que toute la famille a apprécié. Cela nous a aussi laissé plus de latitude dans nos visites et déplacements.
  • Essayer de trouver un garagiste qui puisse jeter un œil à notre roulement.  Il souffre sérieusement depuis le nid de poule d’Ardabil et nous avons engrangés beaucoup de kilomètres depuis. Je crains qu’il ne faille le changer mais en Iran ça m’étonnerait qu’ils trouvent la pièce. Il n’y a pas de Fiat ici. Ca m’angoisse.
Bon, pendant que Céline démarre l’école, je vais voir si l’ambassade Turkmène ne serait pas ouverte. On se sait jamais on pourrait avoir un coup de bol. Mais non c’est fermé.
Coups de stress à Téhéran

A tout hasard je demande au policier de faction s’il ne connaîtrait pas un garage dans le coin, il m’oriente vers une recherche sur Google maps. C’est pas gagné …..


Un homme qui attendait sur le banc d’à côté nous rejoint. Voyant mon désarroi il se propose pour nous aider. Il passe quelques coups de fil. D’abord il me dit qu’un ami à lui va venir nous dépanner, mais après je comprends qu’il n’est pas mécano. Ca sent le mauvais plan ! Finalement il prend place dans la Dudumobile et nous partons en quête d’un garage.

Coup de bol, juste dans la rue perpendiculaire à celle de l’ambassade on tombe sur un garage Kia. Encore faut-il qu’ils nous prennent.
On s’arrête à l’arrache et on va voir. C’est un assez grand garage (comparé à ceux qu’on voit d’habitude à la campagne).

Parmi le personnel, beaucoup parlent anglais ce qui aide bien. Ils acceptent de regarder mais il faut rentrer le camping-car dans l’atelier. Vu la hauteur du porche ça m’étonnerait qu’on passe, mais je veux bien essayer.  La marche arrière dans la rue est mémorable, quel stress, ça klaxonne dans tous les sens, les motos se faufilent sans arrêt . Au passage je raye méchamment le lanterneau sur une branche trop basse. Punaise !
J’amorce le passage du porche. Ca passe au chausse pied, il faut quand même escamoter une pancarte. Ca y est nous sommes dans la cour, on respire mieux.

Au bout d’une vingtaine de minutes on s’occupe de nous. On monte les roues sur des chandelles, verdict, c’est bien le roulement qui est en cause. Mais encore faut-il le démonter. Le garage n’a pas de douille assez grande. Il faut attendre qu’ils en achètent une.

Coups de stress à Téhéran
Coups de stress à Téhéran

En début d’après midi ils attaquent finalement au burin et au marteau. C’est pas gagné !
Apres une bonne demie heure de dur labeur, l’écrou tombe enfin. 2ème verdict, le roulement est mort. Ca n’est pas une surprise.

Après prise des côtes, les iraniens sont confiants pour obtenir la pièce dans l’après-midi. Et il faut aussi sortir le roulement de son logement, mais le garage n’a pas de presse. On n’est pas au bout de notre attente. Les heures défilent et rien avance. On redoute aussi que la facture soit salée !

Mais tout le monde est au petit soin avec nous. On discute de temps de temps. Par contre Pauline a un peu de fièvre et se plein d’avoir des courbatures, pas cool !

On s’imagine déjà devoir passer la nuit au garage, et toute la journée de demain en plus comme c’est férié. Le garage s’est déjà bien vidé lorsqu’à 18h30 le coursier arrive enfin. Après une vérification rapide c’est bien la bonne pièce. Elle doit repartir à la presse maintenant. Encore de longues minutes d’attente. Il n’y a plus que 3 mécanos qui attendent avec nous. Dès que la pièce revient ils se remettent au boulot.  Avec la bonne douille ça va plus vite à remonter.  À 20h30 c’est terminé, on s’en tire pour 5 millions de rials en comptant la douille ! Soit 125€,  c’est très correct.

Quelle journée éprouvante pour les nerfs. Mais on en gardera malgré tout un bon souvenir. Tout le monde au garage aura été extraordinaire. Grâce à eux nous pouvons continuer notre aventure.

Coups de stress à Téhéran

Nous faisons un petit test dans la rue, quel plaisir de rouler sans le bruit et les vibrations, nous voilà soulagés. Nous pouvons retourner à notre bivouac à côté de l’ambassade.


Mais avant, un petit tour à la boulangerie s’impose pour acheter du Sangak. Ce pain très prisé par les Iraniens est cuit sur un lit de gravier. Il est tout fin et ultra croustillant ! Mais il ne faut pas oublié d’enlever les cailloux restés collés !
 

Coups de stress à Téhéran
Coups de stress à Téhéran
Mardi 25 avril,
nous hésitions entre journée tranquille et visite de Téhéran. Mais Pauline est toujours fiévreuse et la météo est maussade alors le choix est vite fait.

On en profite donc pour s’occuper : ménage, cuisine, jeux, films. On commence aussi à se projeter sur la suite : le Turkménistan d’abord et l’Ouzbékistan qui arrive rapidement derrière.  Mais notre principal sujet d’inquiétude est maintenant l’obtention du visa Russe. Notre première idée est de le faire à Tachkent en Ouzbékistan. Mais ça n’a plus l’air possible actuellement. Peut-être à Almaty au Kazakhstan ?
A moins qu’il faille nous contenter d’un visa de transit mais ça chamboulera la fin du voyage. Encore un beau casse tête en perspective.
 
 
Mercredi 26 avril,
Pauline n’est toujours pas en forme. Je me présente avec Simon à l’ambassade du Turkménistan à 8h30, soit une demi-heure en avance.  Nous sommes seuls. A 8h45 la trappe s’ouvre, je donne les passeports avec un peu d’appréhension. Un quart d’heure plus tard, la trappe s’ouvre de nouveau et je récupère les visas ! Youhou ! Depuis le temps que dure l’incertitude nous sommes hyper contents.

Asie centrale, nous voilà !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Maz 25/05/2017 15:59

Bonjour

comment avez vous fait pour obtenir le précieux visa Turkmen? j'ai le visa IRAN le Visa OUZBEK mais le visa turkmen me rend fou je craint de ne pouvoir y arriver (après tant d'investissement :/)
Je me rend jeudi a Paris à l’ambassade turkmen (ouvert que le lundi de 10h a 12h et le jeudi de 10h a 12h... ) en espérant peut être obtenir le visa transit... via une agence avec guide on me demande 850€ pour obtenir la LOI ...

Xav 26/05/2017 04:12

Nous avons fait notre demande de visa à Ankara et l'avons récupéré à Téhéran. D' Istanbul c'est possible aussi. J'ai l'impression que le Turkménistan accorde un peu plus de visa que l'an dernier mais cest très fluctuant. Il semble que ce soit plus facile de l'avoir hors saison touristique. Cependant je pense que le profil des voyageurs joue aussi. Nous avons rencontré deux jeunes français pour qui le visa leur a été refusé ! Ils ont du faire le tour de la mer Caspienne par la Géorgie et la Russie.
Tu peux regarder notre article sur Ankara pour plus d'informations. Et n'hésite pas à nous re contacter si beoin.

Mat 28/04/2017 13:34

Un nouveau cap maintenant ! Très content que le souci avec la dudumobile se soit réglé vite et bien. C'est assez dingue de se pointer comme ça sans prévenir et qu'ils fassent tout pour vous aider, impensable en France mine de rien.
Bon rétablissement à Pauline.

claudette 27/04/2017 16:02

il faut un peu de chance dans ces pays
vous allez faire un beau voyage en Ouzbekistan . J'ai adoré mais peu de routes donc beaucoup de piste ou on roule lentement et aussi beaucoup de monde aux stations service pour le gasoil
Bonne continuation
Claudette