Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
= DUDU Express =

= DUDU Express =

Un tour d'Eurasie express pour la famille Dudu en camping-car

La colline des croix

Vendredi 21 juillet,


En me levant ce matin, je remarque que la bouche d’aération au dessus de la couchette de Simon laisse curieusement passer beaucoup de lumière. Et Simon, sans concertation, me fait la même réflexion.  Ni une ni deux je monte sur le toit et découvre ce que je craignais : le chapeau à disparu. Sans doute a-t-il été accroché par une branche dans la journée d’hier. Heureusement qu’il n’a pas plu cette nuit, sinon Simon aurait eu la tête arrosée.
Mais comment réparer ça ? Il n’y a pas de concession de camping-car ici. Une idée me traverse l’esprit. Je fouille dans la soute et en sort deux frisbees de tailles différentes. Le plus grand est le notre, et le plus petit est le dernier exemplaire que m’avait donné mon entreprise. On en avait gardé un pour notre route du retour qu’on aurait pu donner à des enfants kazakhes ou autre. L’occasion ne s’est pas présentée. Et tant mieux dans un sens car celui-ci a le parfait diamètre.
Comme il n’accroche pas aussi bien les fixations que le chapeau d’origine, j’assure la tenue à grand renfort de ruban adhésif. Ça n’est pas très esthétique mais au moins, Simon devrait garder la tête au sec. La journée commence bien …

La colline des croix
La colline des croix

Après le petit-déjeuner et cette réparation de fortune, nous quittons le parc national de Zemaitija en direction de l’est. Dans un premier temps l’idée est de rejoindre la colline des croix à 1h30 de route.
Sauf qu’une nouvelle fois nous jouons de malchance sur l’état des chaussées. Alors que nous quittons les routes très moyennes du parc pour rejoindre le réseau principal, nous tombons sur une voie en complète réfection. Et c’est repartit pour 5 km de piste ondulée. Pfff. Bon après ça roule mieux.
Arrivée l’heure du déjeuner nous cherchons un coin correct où nous arrêter. Et cette fois la chance nous sourit tout de suite. Nous apercevons un plan avec un coin pique-nique qui semble idéal. Et en se rapprochant que voyons nous ? Il y a aussi des jeux pour les enfants et une zone de baignade ! On se stationne sur les quelques places un peu à l’écart du parking principal. C’est parfait.

La colline des croix
En fait c’est exactement le genre d’endroit que nous cherchions hier pour notre journée tranquille. Alors c’est décidé, on reste là pour aujourd’hui.
Le seul hic, est que nous n’avons plus de lait ni de pain pour le petit déj de demain matin et qu’il va falloir aller faire quelques courses. Et vu la vitesse à laquelle le site se rempli on risque de ne pas retrouver notre place de stationnement isolée. Mais dans ces cas Céline a toujours une solution dans ses placards. Vive les crêpes !
 
Nous passons donc un après midi agréable au bord du lac. Au programme, baignade et jeux pour les enfants. Lecture et repos pour les parents. C’est dommage, le temps se couvre en milieu d’après-midi, on dirait que ça tourne à l’orage. La plage se vide peu à peu, et nous même, finissons par rentrer à l’abri du vent. Mais ça n’empêche pas Pauline et Simon de profiter des structures et des balançoires. On se fait même une session basket, la première fois que j’y joue avec les enfants.
La colline des croix
La colline des croix
La colline des croix
Nous passons une bonne soirée autours de pizza et d’un bon film d’action. Pour frissonner ce soir, c’est Jurassic World. Et les cris des dinosaures arrivent à peu près à couvrir le bruit des basses de la musique qu’on entend dehors. Il semblerait que nous soyons non loin d’une discothèque :-(
Bon finalement cela ne devait être qu’une simple fête de plein air car vers 23h le calme est revenu. Ouf ..
 
 
Samedi 22 juillet,
 
Après quelques arrêts logistiques nous arrivons à la colline des croix pour le déjeuner. Nous pique-niquons juste à côté d’un nid de cigognes et nous observons avec plaisir le va et vient des parents venant nourrir les cigogneaux.
 
La colline des croix

La colline des croix est un des sites les plus célèbres de Lituanie. Une tradition à l’origine incertaine est de venir déposer une croix sur ce monticule de terre. Cela fait plusieurs siècles que ça  dure. Alors même si les soviétiques ont tenté de fermer le site, puis de le détruire. Systématiquement des croix revenaient. Il est impossible de savoir exactement le nombre d’exemplaires. Sûrement plusieurs millions.  Il y en a des petites, des grosses. Dans toutes les matières. Même si c’est le bois qui prédomine dans la culture lituanienne. Elles sont plus ou moins travaillées et créatives. Les plus simples et originales sont certainement celles réalisées avec deux pailles ou deux brindilles. En tout cas le site est surprenant.
Il est difficile de bien rendre en photo cet enchevêtrement de croix. Et encore mois le sentiment qui s’en dégage lorsqu’on est au milieu. C’est limite oppressant.

La colline des croix
La colline des croix
La colline des croix
La colline des croix

Nous voyons des locaux, en groupe, venir ici à l’occasion d’un mariage ou d’un baptême. Leur croix vaut sûrement pour vœu de bonheur et de protection. Mais en témoigne les inscriptions parfois gravées dans la matière, c’est bien souvent pour un défunt que l’on dépose la croix.

Cet après-midi c’est la route qui nous attend, 3 heures pour rejoindre les environs de Vilnius. Plus précisément nous nous rendons au centre géographique de l’Europe, tel que défini par l’IGN. Bien que cette position puisse surprendre à premier abord, nous sommes ici à mi-chemin entre Oural et Atlantique, entre Méditerranée et Mer de Barents. En arrivant sur place nous découvrons un parking, payant. Et en regardant les guides il semble que le parc de l’Europe soit payant aussi et relativement cher. Comme nous ne jugeons pas le site suffisamment intéressant pour débourser tant d’euros, nous passons notre chemin. (Bon, après coup et à tête reposée, je me demande si le parc de l’Europe et le centre de l’Europe ne sont pas deux choses différentes, bien qu’ils soient sur le même site. Un manque de lucidité après les heures de route, tant pis).

Il nous faut maintenant trouver où nous stationner. Etant assez proche de Vilnius, les environs sont relativement urbanisés, ce qui rend la tâche un peu plus difficile. Le premier parking, proche d’un petit lac s’avère plein à craquer. Un peu plus loin, en empruntant encore un long chemin bosselé, nous trouvons un autre parking en lisière de forêt. Il y a un peu de monde qui se rend au lac en contrebas mais c’est relativement calme. Jusqu’à ce que, la musique résonne, encore et encore.

Décidément depuis que nous sommes en Lituanie, tous les soirs, où que nous soyons, nous avons une source de musique forte et entêtante. Ce sont, soit des « bumper boys » (comme les appelle le couple d’allemands rencontré il y peu), soit de puissantes sonos de soirée.
Généralement, et heureusement, la musique coupe vers 22-23h. Cela n’en reste pas moins agaçant. Et cette nuit, pour couronner le tout, nous avons même droit à plusieurs feux d’artifice. Vive les vacances :-p

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Charles 24/07/2017 13:50

Donc si je comprends bien, c'est un frisbee SII qui a colmaté le camping car ?

Très bon ça ;-) !

Xav 27/07/2017 12:20

Exact !
Bravo Charles, quelle réactivité ! Ravi de te voir aussi assidu !
A très bientôt.