Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
= DUDU Express =

= DUDU Express =

Un tour d'Eurasie express pour la famille Dudu en camping-car

Le plateau de Lublin

Jeudi 27 juillet,


Apres avoir chaleureusement salué « M » et « J », nos voisins d’un soir, nous attaquons notre journée de route pour rejoindre Lublin à 250 km plus au sud.
A mi chemin nous faisons une pause course à Siemiatycze suivi d’un pique-nique au bord de l’étang. Le panier repas est bien moins cher que dans les pays baltes ici.

 
Il est déjà 16h30 lorsque nous arrivons sur Lublin.  Deux solutions s’offrent à nous : faire une visite de fin d’après-midi et peut être un resto dans la foulée, ou s’arrêter maintenant et aller visiter de demain.
L’aire de pique-nique que nous avons trouvée à quelques kilomètres avant Lublin étant plutôt calme, nous jouons la sécurité et préférons nous arrêter pour aujourd’hui. Les spots park4nigth étant quasi inexistant dans le coin, la recherche d’un bivouac est au petit bonheur la chance. Là en plus, il y a des jeux pour les enfants.

 

 

Le plateau de Lublin
Vendredi 28 juillet,

Il fait gris lorsque nous nous levons, espérons que la pluie s’abstienne de tomber. Mais c’est loupé, une demi heure plus tard, nous avons droit à une bruine, du genre de celle qui dure toute la journée. Peut-être aurions nous mieux fait de visiter Lublin hier soir ?
Maintenant c’est comme ça alors prenons notre mal en patience. Comme à l’habitude, jeux, blog et Internet sont de bons passe-temps.
 
En fin de matinée, les nuages se font plus lumineux, signe que le temps s’arrange. La pluie s’arrête de temps en temps. Aller hop, quelques kilomètres et nous voilà à Lublin.
Le parking que j’avais repéré est malheureusement occupé par une scène de spectacle, mais nous en trouvons un autre un peu plus bas.
Et c’est sous la pluie récalcitrante, que nous devons escalader les marches menant à la vielle ville.
Les premiers coups d’œil aux ruelles lublinoises sont agréables mais l’objectif premier est de trouver un restaurant. Avec Pauline nous en avions repéré deux. Le premier parait correct mais sans plus. Le second est joli mais vide, ce qui est souvent mauvais signe. Alors nous revenons sur nos pas pour choisir le premier. Malgré le temps encore changeant nous nous installons en terrasse. Etrangement nous avons l’impression de n’en avoir fait que très peu, de terrasse. C’est donc l’occasion de nous remémorer tous les restos que nous avons fait depuis le début !
 
Alors au menu du jour nous avons, une pizza pour Simon, un burger poulet-ananas pour Pauline, une salade pour Céline (qui comme la tarte au pomme lui à manquer pendant tout le voyage) et une escalope de porc à la lublinoise pour moi. Rien d’exceptionnel en somme, mais tout est néanmoins plutôt bon. Et l’addition est agréable également. Comptez environ 5€ le plat.
Le plateau de Lublin
Le plateau de Lublin
Le plateau de Lublin
Le plateau de Lublin
Le plateau de Lublin

L’heure est maintenant venue de découvrir la ville. Il y a actuellement à Lublin un festival des arts du cirque. L’attraction la plus spectaculaire est sans conteste celle des équilibristes qui traversent les places et les rues à plusieurs mètres au dessus du sol. Ils tombent fréquemment de leur sangle horizontale et se retrouvent suspendus en l’air par leur harnais sous les yeux médusés des badauds.

Le plateau de Lublin
Le plateau de Lublin
Le plateau de Lublin
Le plateau de Lublin
Le plateau de Lublin

Nous faisons un petit tour dans la cathédrale aux murs richement décorés. C’est l’occasion de constater l’amour toujours intact du peuple polonais envers leur pape, feu Jean Paul II.

Le plateau de Lublin
Le plateau de Lublin
Le plateau de Lublin

Nous laissons un temps la vielle ville pour rejoindre la grande place de Lublin. Histoire de se poser un peu en contemplant les fontaines, pendant que les enfants s’amusent sur la structure de jeux.

Le plateau de Lublin

En revenant sur nos pas nous poussons les portes d’un glacier pris d’assaut. Nous commandons chacun une glace deux boules mais la taille des boules ici est complément démesurée. Disons plutôt, une glace deux louches !  Il y doit y avoir l’équivalent de 6 boules de chez nous. Malgré le fait qu’elles soient délicieuses, nous avons tous du mal à les finir. Alors qu’en nous voyons arriver une dame et sa fille avec des coupes hautes de 30 cm, nous en avons presque des hauts le cœur !! Comment peut-on engloutir tout ça ?

Le plateau de Lublin
Le plateau de Lublin

Nous terminons notre tour de la ville par le château, puis nous rentrons au parking.

Le plateau de Lublin
Le plateau de Lublin

Hors de question de passer la nuit en plein cœur de la ville, Moscou nous a suffit !


En quittant Lublin, nous nous arrêtons pour contempler le camp d’extermination de Majdanek. En premier lieu il s’agissait d’un camp de travail où des prisonniers de guerres et des juifs trimaient dans des usines d’armement. Puis à partir d’avril 1942, il devient un camp d’extermination. Dire qu'entre 50 000 et 80 000 humains ont été mitraillés ici.

Le plateau de Lublin
Nous prenons ensuite la route en direction de Zamosc afin de trouver un stationnement pour la nuit. Quelle galère ce soir ! Les chemins forestiers sont bloqués par des barrières, les voies sans issues sont privées. Il nous faut une bonne trentaine de minutes pour trouver un site adapté qui sera, un parking de cimetière ….
 

Samedi 29 juillet,
 
Nous restons sur le parking jusqu’au déjeuner. Céline nous concocte un burger avec un pain à la betterave et à la carotte. Délicieux!!
Le plateau de Lublin

AAhhhh Zamocs, et bien, contrairement à ce qu’indiquent nos guides, on a trouvé ça pas terrible du tout. Nous sommes samedi et il semble bien que la vielle ville ne soit peuplée que par des touristes. Ca ressemble à une ville morte où seul le Rynek (place du marché au moyen-âge) vaut le coup d’œil. C’est là qu’on retrouve la quasi-totalité des visiteurs, installés sur les terrasses de la dizaine de restaurants qui bordent la place. Bon c’est vrai que l’endroit est joli, avec son hôtel de ville et ses maisons arméniennes, mais il ne vaut pas à lui seul le détour que nous avons consenti.
Alors nous quittons la ville, très déçus, à la recherche d’un bivouac.

Le plateau de Lublin

A une vingtaine de kilomètre en direction du sud-ouest nous traversons une forêt avec des chemins accessibles. Ni une ni deux nous nous engouffrons dans l’un d’entre eux. Nous trouvons un coin un peu exigu mais ça fera l’affaire pour ce soir. Nous n’avons pas la niaque pour chercher plus adapté.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article