Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
= DUDU Express =

= DUDU Express =

Un tour d'Eurasie express pour la famille Dudu en camping-car

Vilnius, une jolie capitale

Dimanche 23 juillet,
 
La capitale lituanienne, très excentrée géographiquement, n’était pas obligatoirement prévu dans notre programme de visite. Nous avions deux itinéraires possibles dans le pays, l’ouest ou l’est. Le point d’intérêt principal à l’ouest du pays est l’Isthme de Courlande, une longue langue de sable protégée qui abrite une lagune. C'est alléchant sur le papier mais compte tenu du coût pour s’y rendre (ferry et droit d’entrée), des difficultés à circuler en camping-car, et de l’interdiction du camping sauvage, nous avons choisi l’option « Est du pays ».
 
En milieu de matinée nous rejoignons donc Vilnius. Après avoir laissé la Dudumobile au parc Kalnu, nous arrivons rapidement dans la vieille ville. Nous contournons le château juché sur sa colline. C’est le lieu de fondation de la ville. Et nous arrivons sur la place de la cathédrale, où nous pouvons admirer,  la cathédrale d’un blanc immaculée, et le palais des grands-ducs derrière. Avec le beffroi qui trône devant, l’ensemble est très élégant.
Vilnius, une jolie capitale
Vilnius, une jolie capitale
Vilnius, une jolie capitale
Vilnius, une jolie capitale

Puis nous nous engouffrons dans la rue Pilies, l’épicentre touristique de la vielle ville. On y trouve restaurants et boutiques de souvenirs à foisons mais avec son revêtement pavé et quelques belles façades de maison, la rue est plaisante.

Vilnius, une jolie capitale
Vilnius, une jolie capitale

Nous laissons un temps la rue Pilies pour nous diriger à l’est vers la rivière Vilina. Nous passons devant le musée de l’Ambre, l’occasion pour les enfants d’observer les insectes prisonniers de l’or balte. Incroyable de se dire qu’ils sont là dedans depuis des siècles, ou des millénaires peut-être.

Vilnius, une jolie capitale
Vilnius, une jolie capitale

Vilnius foisonne d’églises de toutes confessions. Elles sont presque à touche-touche. Dommage pour la visite de l’intérieur, c’est l’heure de la messe.
 

Vilnius, une jolie capitale
Vilnius, une jolie capitale
Vilnius, une jolie capitale

Pour goûter aux spécialités lituaniennes, j’ai repéré une bonne adresse dans l’un de nos guides. Le produit phare est le cepelinai (surnomé zeppelin) qui consiste en une boulette de pomme de terre farci de fromage, de viande ou de champignons.
Le resto est un peu éloigné d’où nous sommes. Pas facile de faire coller le parcours de visite aux estomacs de chacun. On envisage bien d’aller ailleurs mais les prix ne sont pas les mêmes. Alors il faut marcher.

Arrivés à l’endroit souhaité, impossible de trouver le resto. Et pour cause, ce dernier a mit la clé sous la porte. Pff, toute cette marche pour rien et  il nous faut trouver un plan B. Plutôt que d’errer  dans les rues, à espérer un resto qui nous convienne à la fois en termes de menu et de prix, nous nous en remettons une nouvelle fois aux guides. Ca a des inconvénients certes, mais le risque de tomber sur un établissement vraiment mauvais est limité.

A une rue d’où nous sommes il y a le Vegafé, un resto végétarien, et ça tome bien. Loin d’être coutumiers de ce type d’établissement, nous sommes de plus en plus sensibles à la qualité des produits dans nos assiettes et à leur impact environnemental. Et de ce point de vu là, la viande, c’est mal. Depuis un an maintenant nous avons sérieusement réduit notre consommation de protéines animales. Et outre l’intérêt écologique, il faut bien l’avouer, il y a avait un intérêt économique qui a contribué au budget du voyage.

Alors c’est partit, nous testons notre premier resto végétarien. Le cadre est sobre et délicatement décoré. L’offre de plats est généreuse, ce qui ne nous arrange pas trop vu le temps qu’on met à tout traduire. Enfin bref, on arrive quand même à se décider et on n’est pas déçu.
Pauline choisit des gnocchis à la citrouille et à la sauge. Simon prend un steak de fromage pané à la sauce tomate légèrement fumée. Céline se laisse tenter par des fallafels, crudités et houmous. Et pour moi ce sera une poêlée de pommes de terre, aubergines et fromage pané, accompagnée de noix de cajou, d’un carpaccio d’ananas et de riz. Un régal !
Donc pour une première c’est une réussite ! Et sans viande, la note est tout à fait correcte pour cette excellente qualité.

Vilnius, une jolie capitale
Vilnius, une jolie capitale
Vilnius, une jolie capitale
Vilnius, une jolie capitale

Nous continuons notre visite de la vielle ville en arpentant de petites rues charmantes qui nous conduisent au palais présidentielle.

Vilnius, une jolie capitale
Vilnius, une jolie capitale

Puis nous retrouvons la rue Pilies pour notre traditionnelle pause gourmande. Les enfants se souviennent d’avoir vu un glacier ce matin alors ils prennent les rênes. Arrivés là où nous avions bifurqué, ils n’ont pas reconnu ce qu’ils cherchaient. Tant pis, nous nous trouvons juste en face d’une autre enseigne qui semble plutôt pas mal. Les parfums sont alléchants et le choix cornélien. Les filles se laisse tenter par un milkshake (et oui nous sommes dans notre période milkshake) : menthe-chocolat pour Pauline, mangue pour Céline. Pour Simon et moi ce sera un gros cornet deux boules. Je craque complètement en choisissant caramel beurre salé et sirop d’érable noix. Succulent !

Vilnius, une jolie capitale
Vilnius, une jolie capitale

Il ne nous reste plus qu’à rejoindre la Dudumobile. La vielle ville de Vilnius est la plus grande des trois capitales baltes, aussi il faudrait un peu plus de temps pour en faire le tour car elle en vaut la peine. Mais nous en avons déjà eu un bon aperçu.
Direction maintenant la ville de Trakai, célèbre pour son château de brique rouge, à une trentaine de kilomètres. Nous nous arrêtons un peu à l’écart de la ville sur un parking de départ de randonnée dans une clairière.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article