Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
= DUDU Express =

= DUDU Express =

Un tour d'Eurasie express pour la famille Dudu en camping-car
Nous sommes rentrés depuis août 2017

Le parc national de la Gauja

Mercredi 12 juillet.


Nous arrivons en milieu d’après-midi à la frontière entre l’Estonie et la Lettonie que nous franchissons sans même nous arrêter. Et ça ça plaisir !
Le coût de la vie en Lettonie est censé être un peu moins élevé aussi nous attendions  d’y être avant de faire les quelques courses de la journée. Après quelques kilomètres nous apercevons un supermarché, parfait. Mais qu’elle n’est pas notre surprise de voir qu’il s’agit d’un magasin spécialisé dans la vente d’alcool. On aurait pu le deviner d’après son nom : Alko.  On achète malgré tout quelques trucs mais on fait petits joueurs comparés aux autres clients qui remplissent leurs caddy à coups de packs de bière. En attendant à la caisse on s’est amusé en compter le nombre dans le chariot d’à côté : 384 bières, pas mal !

L’objectif du jour est d’atteindre le parc national de la Gauja. Nous quittons l’axe Tallinn-Riga pour enfoncer dans un réseau secondaire de moyenne qualité. Le temps est très variable cet après-midi et alterne entre averses et courtes éclaircies. Du coup nous faisons le tour de Cēsis en camping-car. D’après le guide la ville est sympathique mais depuis la route nous ne lui avons rien trouvé d’exceptionnel. Sûrement qu’à pied et sous le soleil c’est plus plaisant.

Nous avons repéré un coin sympa où bivouaquer au cœur du parc mais lorsque nous quittons Cēsis pour le rejoindre nous sommes fasse à un chemin, alors qu’il nous reste 14 km à parcourir. Nous décidons donc de contourner le chemin en prenant un bout de la route principale. Mais un peu plus loin c’est de nouveau un chemin qui nous attend. Nous n’imaginions  plus devoir reprendre des « pistes » une fois en Europe mais il semble qu’une partie du réseau letton ne soit pas encore bitumé. Cela étant, je n’ai jamais vu un chemin d’une telle qualité, on peut rouler à jusqu’à 60 km/h sur certaines sections. Néanmoins ce sont les retrouvailles avec la tôle ondulée un peu plus loin.

Finalement nous atteignons le site de Zvarte Rock sans trop de difficultés. Et nous sommes surpris de tomber sur grand parking aménagé, il y a même des places de stationnement réservés aux cars !
La pluie a cessée alors les enfants s’empressent de rejoindre les jeux un peu plus bas au bout du parking.


Depuis le parking on aperçoit une falaise teintée de rouge. Au sommet on distingue des gardes corps, signalant la présence d’un sentier de randonnée.
Je me mets donc en route pour découvrir la vue. En chemin je récupère Simon qui veut se joindre à moi. Mais à peine nous démarrons que la pluie commence à tomber, et nous devrons nous abriter sous un arbre un bon quart d’heure avant de démarrer réellement.
Il y a deux chemins d’accès, un court par les escaliers et un autre moins raide par le sentier. Nous ferons donc la boucle en commençant par les escaliers.
Je passe un moment très sympa avec mon fiston. C’est fou, dès qu’on sépare le frère et la sœur, le calme revient. On découvre une fourmilière géante et une rainette. Et la vue sur le Zvarte Rock et la campagne depuis le promontoire est pas mal du tout. Surtout que le vent a chassé les nuages et que nous avons le plein soleil pour terminer la journée. Nous pourrons diner dehors, qui l’eu cru.

Le parc national de la Gauja
Le parc national de la Gauja
Le parc national de la Gauja
Le parc national de la Gauja
Le parc national de la Gauja
Le parc national de la Gauja
Le parc national de la Gauja

Jeudi 13 juillet,


Le beau temps est là ce matin, mais d’après la météo il risque de ne pas durer. Pourtant on y croit, enfin, surtout les enfants. Ils se voient déjà jouer sur les structures en bois toute la journée et Simon n’arrête pas de nous tanner pour qu’on fasse un barbecue. Céline a anticipé en mettant le poulet à décongeler dès hier soir. Bon, en attendant de voir comment évolue le temps, on repère les coins où on peut faire du feu.

Le parc national de la Gauja
Le parc national de la Gauja

Mais sur les coups de 13h, la pluie commence à tomber, nous devrons donc nous contenter d’un barbecue à la poêle, mais néanmoins excellent.

Le parc national de la Gauja

Comme prévu, la pluie s’installe durablement. Elle est parfois diluvienne. Malgré quelques jeux et quelques films, l’après midi est un peu triste. Dans ces moments là on préférait être déjà rentrés. Vers 21h, la pluie s’arrête comme elle a commencé. Et en très peu de temps le ciel se dégage totalement et nous pouvons même apercevoir les derniers rayons de soleil.
J’en profite pour aller saluer les deux jeunes normands qui sont arrivés sur le site dans l’après midi. Ils démarrent un périple de plusieurs mois, vraisemblablement jusqu’en Mongolie, dans un vieux Renault Express. Comme nous voyageons en sens contraire, nous en profitons pour nous échanger quelques tuyaux.

Le parc national de la Gauja
Le parc national de la Gauja

Vendredi 14 juillet,


C’est jour de fête nationale !! Et nous fêtons aussi notre 5ème mois de voyage, et notre dernier mois à venir. Nous sommes heureux et triste à la fois de voir la fin approcher.
Le soleil est bien présent ce matin, nous quittons notre campement et rejoignons le sentier nature de Liante à quelques kilomètres de là. Pour une fois je suis sûr que la balade plaira aux enfants. En effet, ce sentier de 4 kilomètres en forêt, est agrémenté de quelques enclos avec des animaux de la région. Nous découvrons chouettes, ours, écureuils, martre, sangliers et élans. Nous espérions aussi observer des lynx, mais l’enclos semble désert, ou alors les félins sont bien cachés. Le sentier que nous croyions plat ne l’est en fait pas du tout. Ca grimpe et ça descend sans cesse. On va avoir des mollets en béton. D’autant plus que nous avons entrepris de gravir la tour d’observation qui culmine à 22 mètres !

Le parc national de la Gauja
Le parc national de la Gauja
Le parc national de la Gauja
Le parc national de la Gauja
Le parc national de la Gauja
Le parc national de la Gauja
Le parc national de la Gauja

Lorsque nous rejoignons la Dudumobile il est déjà 14h, décidemment nous vivons en décalé.

Après déjeuner nous nous rendons à Sidulga, la deuxième grande ville du parc national, connue pour ses châteaux. Mais pour nous l’après midi sera plutôt ludique. Nous commençons par aller voir la piste de bobsleigh qu’il est possible de dévaler l’été avec des bobs sur roues. L’activité est un peu onéreuse aussi l’idée est simplement de voir les bobs descendre. Pas de bol, ça ne fonctionne que le weekend.

Ensuite nous allons au parc tarzan qui est spécialisé dans l’accrobranche. Il dispose aussi d’une multitude d’activités : tirs à l’arc, trampoline, piste de 4x4 télécommandé, balançoire géante, … Et pour nous se sera : toboggan sur bouée et luge d’été. On s’est bien éclaté !!

Le parc national de la Gauja
Le parc national de la Gauja
Le parc national de la Gauja
Le parc national de la Gauja

Pour la nuit, nous dénichons un parking en forêt d’où partent des chemins de rando. Comme mercredi soir, j’enrôle mon Simon dans une balade entre gars. Au départ nous ne partions que pour quelques centaines de mètres afin de rejoindre la rivière mais finalement nous avons prolongé jusqu’à l’autre rive pour apercevoir la grotte de Velnava. Puis une nouvelle fois pour aller voir le Pikenes Krauja, sorte de falaise en roche friable, où les visiteurs font des gravures depuis des décennies. Au final, nous aurons bien fait 2 kilomètres et gravit 700 ou 800 marches.
De fait, Simon n’est pas trop emballé de devoir visiter Riga demain !

Le parc national de la Gauja
Le parc national de la Gauja
Le parc national de la Gauja
Le parc national de la Gauja
Le parc national de la Gauja
Le parc national de la Gauja

Alors que nous nous apprêtons à nous mettre au lit, une violente onde musicale arrive jusqu’à nous. Serait-ce le mini-van des jeunes allemands installés à côté de nous. Non. Ca vient de beaucoup plus loin. Nous qui croyions être tranquilles au milieu de la forêt, c’est râpé !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

christelle 16/07/2017 10:32

toujours aussi magnifique!