Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
= DUDU Express =

= DUDU Express =

Un tour d'Eurasie express pour la famille Dudu en camping-car

Une pause bien méritée

Dimanche 21 mai,

Quelle plaisir de se réveiller dans un tel panorama !!! Des montagnes de plus de 7 000 mètres !!!

Nous contions rester ici toute la journée mais avec le frigo qui ne fonctionne pas, nous allons devoir redescendre. Grâce aux panneaux solaires, on arrive à alimenter le frigo en quasi continu mais c’est juste.
Avant de partir on profite encore de ce site exceptionnel, les enfants vont voir la neige un peu plus loin et s’amusent près du ruisseau.
Une pause bien méritée
Une pause bien méritée
Une dernière photo et il nous faisons demi tour. Nous devons reprendre la route en sens inverse, direction Och.  Et c’est comme lorsqu’on revoit un fil déjà connu, on se délecte à l’avance de ce qui va suivre !!!
On retrouve nos yacks qui sont passés de l’autre côté de la route. Les moutons se baladent par centaines.
Une pause bien méritée
Une pause bien méritée

A la redescente du col de Taldyk, les enfants aperçoivent un renard !! Ils sont aux anges !! Et un peu plus loin Céline aperçoit un autre animal qui crapahute dans la colline. Vite nous nous arrêtons pour l’observer. Il s’agit d’une marmotte !! Et il y en a plusieurs. On reste un bon quart d’heure à les observer avec les jumelles. Génial !!

Une pause bien méritée
Une pause bien méritée
Une pause bien méritée

On retrouve aussi nos chevaux, dont certains poulains ne doivent avoir que quelques jours.

Une pause bien méritée

On s’arrête déjeuner dans la ville de Gul’cha. Comme nous ne sommes pas sûrs de comprendre les plats,  nous nous retrouvons une nouvelle fois en cuisine. Céline et les enfants choisissent une valeur sûre, les mantis !!
Et moi aussi d’ailleurs, du poulet rôti, ça faisait longtemps.

On profite également de cette pause pour essayer des chapeaux Kirghizes dans un épicerie du coin.

Une pause bien méritée
Une pause bien méritée
Une pause bien méritée
En cours d’après midi, nous cherchons un endroit calme pour nous arrêter pour deux nuits et nous trouvons un emplacement près de la rivière à côté d’un camp Kirghize. Nous passons de longues minutes à chercher le meilleur emplacement car il faut que ça soit assez plat. Et l’endroit le plus propice serait à côté du coin « toilettes » que les kirghizes ont confectionné avec quelques tasseaux et du tissu. Pas top.
On essaye de s’en écarter un peu mais c’est quand même pas terrible.

Le camp est composé d’une yourte, de deux tentes, d’un carré « détente » et … de deux containers !!
Alors les kirghizes sont les champions du recyclage des containers, ils servent d’entrepôts, de magasins, de garage et même de maison.
C’est d’ailleurs la seconde vie des ses deux là. Les kirghizes les ont accolés et ont aménagé l’intérieur en plusieurs pièces. Actuellement ils sont en train de fabriquer un toit.
Le mode de vie des kirghises n’est pas encore très clair pour nous. Ce peuple de nomades a été contraint par les soviétiques de se sédentariser. Depuis l’indépendance, certains ont repris pour partie leur vie de nomade mais uniquement à la belle saison semble-t-il. L’hiver, ils se rapprochent des villes pour trouver du travail.
Alors nous ne savons pas trop si les containers constituent des quartiers d’hiver ou d’été ?
Une pause bien méritée
Une pause bien méritée
Peu de temps après nous être posés, nous avons la visite de nos voisins. Ils sont impressionnés par le confort et l’équipement de la Dudumobile. Pour des nomades, ce type de véhicule est un rêve. En  version 4x4 par contre, et avec une remorque derrière pour les chevaux !! :-D
 
En tout cas, on se plait bien ici ! En Ouzbékistan, à part au lac Toudakoul, nous n’avons jamais réussi à nous poser. Une fuite en avant imposée par la demande de visa russe et par l’obligation de nous enregistrer. Alors on compte bien se rattraper dans ce pays qui s’y prête bien.
 
Mais le repos attendra encore un peu, comme les Kirghizes, nous devons faire notre nettoyage de printemps. La poussière s’est logée partout, le « helva » qu’on veut rapporter en France a fondu et à fuit dans le placard.
Et je suis bon pour une session bricolage. L’étagère suspendue du placard s’est déchirée depuis plusieurs semaines et les fringues sont en bazar. Même les étagères en dur se sont déglinguées à cause des vibrations. Les vis sont tombées une à une.
Même pour la Dudumobile il était grand temps de s’arrêter.

En fin d'après midi, la lumière du soleil donne encore plus de magie au site, sublime !
Une pause bien méritée
Une pause bien méritée
Une pause bien méritée

Lundi 22 mai


Nous apprécions grandement pourvoir prendre notre temps ce matin. Du temps pour l’école, du temps pour le blog. Nous observons le va-et-vient des chevaux et des vaches autours de nous.

Une pause bien méritée
Une pause bien méritée
Une pause bien méritée
Alors que je prends justement les chevaux en photo, notre voisin kirghize vient discuter avec moi. Il finit par me proposer Vodka ou Kumiss (prononcez koumisse). Je sais que je vais le regretter mais ma curiosité me pousse à choisir : LE KUMISS !!
Comme il n’y a pas de raison que je sois le seul à découvrir la boisson nationale, je m’en vais chercher Céline et les enfants.
Nous nous installons dans le Takhtan, le coin détente/salle à manger des kirghizes et des ouzbèks. Il s’agit d’un grand carré légèrement en hauteur recouvert de tapis et de coussins. Ici il est protégé par une bâche.
 
Alors le Koumiss, qu’elle est donc ce curieux breuvage ? Il s’agit en fait de lait de jument fermenté, et donc légèrement alcoolisé. Il existe aussi en version lait de chamelle. Le lait fermenté, on s’imagine un peu ce que ça peu donner. Qui n’a jamais laissé sa brique ouverte trop longtemps dans son frigo. Et bien ça y ressemble beaucoup. :-D
On se sert un fond de verre pour goûter. Ca n’est vraiment pas bon mais ça va encore. 
Une pause bien méritée
Une pause bien méritée
Une pause bien méritée
Une pause bien méritée

Pour nous mettre au défi un des kirghizes se sert un grand verre et boit ça d’une traite !! Et dans la foulée il me sert un verre équivalent. Bon bah, je n’ai pas trop le choix. Alors là, impossible de contrôler la grimace. Trop de koumis, tue le koumis !! C’est un coup à avoir des hauts le cœur !!!
En tout cas, je fais bien rire mos hôtes. Le kirghizes voudrait bien servir le reste de la famille mais seul Simon s’y risque une nouvelle fois avec un fond de verre.
Ils veulent nous donner la bouteille mais nous préférons leur laisser, ça ne sert à rien de gaspiller.
 

Une pause bien méritée
Une pause bien méritée
Nous restons là un moment, une des femmes parlent un peu anglais ce qui nous permet de répondre aux questions. Les hommes, comme souvent, s’intéressent au prix du camping-car et de notre maison. Ils s’interrogent sur notre salaire aussi, et se demandent  comment on a pu acheter la maison.
On nous demande souvent également si on est marié et si ce sont mes enfants, où ceux de Céline.
Sortant de l’Iran où les règles de construction du foyer sont très strictes, ces questions nous surprennent ici.
Et cette fois on me demande si Céline est « ma femme de l’amour » dixit le traducteur !!

Alors un peu plus tard dans la journée on s’est plongé dans nos guides. Et nous avons trouvé l’info dans le guide Petit Futé Ouzbékistan. C’est sans doute similaire ici.
Le fait est que les hommes sont polygames. Généralement les mariages sont arrangés de longues dates par les familles, mais les hommes ont la possibilité d’avoir d’autres femmes par la suite. D’où la question de « la femme de l’amour » !!!
 
Au cours de la journée nous découvrons également la technique de pêche des locaux. Un des hommes prend un petit filet qu’il pose dans le courant. Tandis qu’un autre homme muni d’un bâton se place en amont et gratte le sol tout en avançant.
Une pause bien méritée
Une pause bien méritée

En fin de journée, j’avais prévu d’apporter quelques morceaux de Saint-nectaire à nos voisins, pour qu'ils gouttent aussi des spécialités de chez nous. Mais malheureusement nous les voyons tous partir en voiture. Dommage ….

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Mathilde Foussier 28/05/2017 17:15

Vous savez à quoi ça me fait penser ? à certains paysages de rendez vous en terre inconnue !!!